Château Livran à la Villa Médicis: Honneur à Bacchus dans les bas-fonds de la Rome du vice et du baroque

Bartolomeo Cavarozzi, "Il Lamento di Aminta", olio su tela, collezione privata
Bartolomeo Cavarozzi, “Il Lamento di Aminta”, olio su tela, collezione privata

Hier soir, lundi 6 octobre 2014, se tenait l’inauguration de l’exposition “Les Bas-fonds du Baroque: La Rome du vice et de la misère” à l’Académie de France à Rome sur la Colline du Pincio, dans ce lieu magique qu’est la Villa Médicis. Mes amis, Edwige et Olivier Michon qui sont les seuls mécènes privés de cette prestigieuse institution, hélas, n’ont pu venir assister à l’événement car les vendanges commençaient ce jour-là en leur domaine de Château Livran. Outre leur soutien fidèle depuis de nombreuses années, ils avaient décidé d’offrir quelques bouteilles de leur divin breuvage pour combler les papilles expertes des quelque cent trente convives privilégiés au dîner de gala qui suivit le vernissage.

 20141006_225433

Edwige et Olivier Michon avaient délégué à votre serviteur et au Marquis Vincenzo Grisostomi Travaglini le soin de les représenter à cette occasion. Au menu, feuilleté aux artichauts, risotto aux fruits de mer, rôti de veau accompagné de pêches poëlées et fricassées de champignons qui précédaient une farandole de desserts et de mignardises à la hauteur de la réputation de ce lieu d’exception.

  chassey

Le Directeur, Eric de Chassey, ne tarit pas d’éloges à propos de Château Livran, me confiant personnellement combien il avait été touché par la délicate attention que mes amis avaient eue à son endroit en envoyant cette contribution précieuse aux reflets scintillants du rubis médocain. Il faut dire que la grâce de ce millésime 2010 de Château Livran n’avait d’égale que son élégance et sa structure, à la fois sophistiquée mais accessible aux palais des néophytes. Les invités, grands noms du monde des arts, de la culture et de la presse ont apprécié à sa juste valeur ce nectar incomparable, qui était servi pour la première fois dans le Palais du Cardinal.

Monsieur et Madame Guido Talarico et Monsieur Fabio Colagiovanni
Monsieur et Madame Guido Talarico et Monsieur Fabio Colagiovanni
20141006_220410
Son Excellence l’Ambassadeur de l’Ordre de Malte à Tirana, Monsieur Stefano Palumbo et la Marquise Giada Lepri in Tonci

Il y avait là la Princesse Valentina Moncada, célèbre galeriste de Rome et son cortège d’amis et d’admirateurs, Son Excellence l’Ambassadeur Stefano Palumbo et sa ravissante épouse Valérie, le scénographe et metteur en scène d’opéra Pier Luigi Pizzi, le fameux éditeur, Guido Talarico et sa charmante femme, Sophie, Thadée Kosslowski de Rola, dont le père, le Grand Balthus, nommé par Malraux à la tête de la Villa, lui a donné une impulsion originale qui se ressent encore aujourd’hui, etc…

Le Marquis Vincenzo Grisostomi Travaglini en compagnie du grand journaliste Marco Vallora
Le Marquis Vincenzo Grisostomi Travaglini en compagnie du grand journaliste Marco Vallora

Jusque tard dans la soirée, les murs du Grand Salon résonnèrent des éclats de rire des amis de la Villa, qui avaient entre temps lié conversation avec les pensionnaires fraîchement arrivées la semaine précédente. La Pleine Lune resplendissait impassible sur la Cité Eternelle alanguie sous les étoiles et Mercure, côté jardin, continuait sa course vers le firmament dans sa célèbre vasque, avec à ses pieds, la raison d’être de tant d’allégresse partagée : Château Livran 2010.

Merci Edwige et Olivier !

20141006_225220

Advertisements